Forum sur la série American Horror Story
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'affaire Amityville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie
• I'm the Darkness •
avatar

Féminin Messages : 868
Date de naissance : 29/10/1982
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 35

MessageSujet: L'affaire Amityville   Mer 4 Jan - 20:49


Citation :
Amityville est une affaire de poltergeists qui s'est produite entre 1974 et 1976 dans la ville côtière d'Amityville, sur Long Island, au nord de New York. Cette histoire a ensuite inspiré une série de livres et de films d'horreur américains. L'affaire et ses détails est surtout connue d'après le livre rédigé par Jay Anson, dont les motivations, le sérieux et le style sensationnaliste furent très tôt critiqués. Après de nombreuses années de vive controverse, il fut démontré que les évènements postérieurs au fait divers des DeFeo furent très largement exagérés à des fins promotionnelles médiatiques (se référer à l'article anglophone sur le livre de Jay Anson pour plus de détails ). Il est aujourd'hui admis que l'affaire d'Amityville n'est qu'une simple manipulation médiatique dont la famille Lutz et Jay Anson furent les principaux acteurs.

Le fait divers original :



Les DeFeo (1965-1974)

En 1965, la famille DeFeo s’y installe. Le père, Ronald DeFeo Sr., était directeur général de La Brigante-Karl Buick Concession à Brooklyn. Il aimait beaucoup ses enfants et les élevait avec amour. Il était marié à Louise Brigante et ils avaient cinq enfants : Ronald Jr., 23 ans, Dawn, 18 ans, Allison, 13 ans, Mark, 12 ans et John, 7 ans. D'après Ronald Jr., Ronald Sr. frappait ce dernier encore, alors qu'il était adulte. Un incident est survenu le jour avant les meurtres : Ronald Sr. et Ronald Jr. ont été vus par John et son ami dans l'entrée du sous-sol. Ronald Jr. en est ressorti avec une lèvre sanglante. Il aurait même été dit que certains auraient eu des relations incestueuses entre-eux.


Les meurtres :


Le mercredi 13 novembre 1974, à 3h15 du matin, possédé par un démon, Ronald DeFeo Jr. prend son fusil 35 mm et assassine son père, sa mère, ses deux frères et deux sœurs pendant qu'ils dorment dans leurs lits. Certains sont tués dans leur sommeil, d'autres auront le temps de se réveiller avant leur assassinat.


Le constat de la police :


Le 14 novembre 1974, à 18h35, la police reçut un appel téléphonique d'un certain Joey Yeswit. Ce dernier les appella pour leur signaler qu’un jeune homme était passé dans un bar pour leur signaler que toute sa famille avait été tuée, qu’il s’était rendu sur les lieux avec le jeune homme et plusieurs autres personnes et qu’ils y avaient en effet découvert les cadavres de toute la famille. Dix minutes plus tard, la police arriva sur les lieux et y découvrit avec horreur le meurtre de toute la famille DeFeo.

Ronald DeFeo Jr. affirmera avoir passé la nuit chez ses parents, mais ne pouvant s’endormir, il partit vers 4h00 du matin pour travailler. Il aurait passé la journée à travailler, et, ayant essayé plusieurs fois de contacter ses parents par téléphone, décida d’aller les voir en fin de journée et y découvrit le massacre. Au fur et à mesure des interrogatoires, les doutes des policiers et les contradictions du fils aîné amenèrent les inspecteurs à avoir des doutes. Finalement après plusieurs heures d’interrogatoire, Ronald DeFeo Jr. avoua ses crimes.

Les corps furent tous retrouvés reposant dans la même position : tous étaient couchés sur le ventre, les bras allongés vers l'avant, comme pour laisser la chance au tireur d'atteindre facilement le thorax ou la tête des victimes. La police disait que si les voisins n'avaient rien entendu, c'est parce que la maison agissait comme un château fort et aurait assourdi le son. De plus, le chien des DeFeo aboyait bruyamment durant les meurtres. Les DeFeos croyaient très probablement que Ronald DeFeo Jr regardait encore Castle Keep, une émission particulièrement violente et remplie de tirs bruyants. Ronald DeFeo Jr. écoutait la télévision très fort, ce qui pourrait expliquer pourquoi les enfants ne se sont pas réveillés. M. et Mme DeFeo ont été les premiers à être assassinés et les enfants n'avaient aucune raison d'être alarmés parce qu'ils dormaient dans leur maison, dans leurs lits. Les autopsies ont révélé que les DeFeos n'ont pas été drogués au dîner et il a été prouvé que Mme DeFeo et Allison se sont réveillées.

Ronald DeFeo Jr. déclarera durant son interrogatoire que Dawn s'était réveillée et lui a demandé quel était le problème. Il lui a dit de se recoucher, ce qu'elle a fait, et c'est alors qu'il l'a abattue. Il est dur de dire si ce qu'il raconte est vrai car il créa beaucoup de versions différentes des meurtres pendant l'interrogatoire de la police.


Le procès :

L'audition préliminaire eu lieu le 22 septembre 1975, on plaida la folie Ronald DeFeo Jr.. Ce dernier prétendit que c'était le diable: des voix lui disaient : "TUE-LES, TUE-LES TOUS", mais Ronald DeFeo Jr. fut condamné à 6 peines consécutive d'emprisonnement de vingt-cinq ans à la prison spéciale de Danemorra. L’affaire fut classée par les scientifiques qui refusèrent d’y voir autre chose qu’une folie meurtrière.

Quand il se retrouva derrière les barreaux, la maison familiale fut mise en vente. Mais étant « tachée de sang », elle resta inoccupée pendant plusieurs mois malgré son prix attractif : 80.000 dollars.

Citation :
"Evènements" fondateurs du mythe :


Les Lutz (1975-1976)

Malgré le passé macabre de la grande demeure, une nouvelle famille, Les Lutz, y emménagent le 18 décembre 1975. George Lutz, 28 ans, propriétaire d'une compagnie de géomètres qui bat de l'aile, visite la propriété avec sa femme Kathleen. Ils viennent de se marier et possèdent trois enfants d'un premier mariage. Ils croient avoir trouvé la maison de leurs rêves et s'en portent acquéreurs.


Premier événement :

Une de leurs premières actions est de demander à un prêtre, le Père Ralph Pecoraro, de venir bénir la maison. Au cours de la bénédiction, le prêtre dit entendre une voix, forte, semblant venir de nulle part, lui disant simplement : ALLEZ-VOUS EN!


"La maison du Diable" :


Selon les témoignages des Lutz, suivirent ensuite nombre de phénomènes innexpliqués. La famille constate d’énormes variations de température, la présence de l’odeur écœurante d’un vieux parfum, la formation de tâches noires sur les sanitaires et l’apparition de nuées de mouches malgré la saison hivernale. George Lutz est tiré de son sommeil chaque nuit vers 3h15. Détail troublant : c'est l'heure à laquelle le meurtre des DeFeo eut lieu. Un lion de céramique de plus de 1m de haut se met à bouger seul. On trouve des empreintes de sabots fourchus dans la neige tout autour de la maison. Les traces mènent tout droit à la porte du garage qui avait été arrachée de ses gonds, une prouesse qui aurait nécessité, selon le commentaire très subjectif de l'écrivain Anson, "une force au-delà de celle d'un être humain". Les Lutz arrivèrent rapidement à la conclusion que la maison de leurs rêves était en fait un endroit cauchemardesque.


Histoire postérieure de la maison :

Depuis lors, la maison est passée entre de nombreuses mains et tous les propriétaires qui l'ont achetée après les Lutz n'ont jamais signalé une quelconque manifestation anormale. Un grand nombre des phénomènes décrits ont trouvé une explication banale. De nombreuses contradictions et déformations dans les propres propos de la famille Lutz jette un voile de discrédit sur leur récit. La ville d'Amityville ne fait aucune publicité sur ce que la population continue de considérer comme un vieux fait divers monté en épingle par une presse avide de sensations. Il est important de noter qu'Amityville n'a jamais fait l'objet de recherches parapsychologiques, et que les enquêtes effectuées aboutissent toutes à la fraude où à la perplexité.


Transposition de l'affaire dans la fiction :


Les Lutz se retrouvèrent associés avec l'écrivain Jay Anson pour raconter leur cauchemar dans un livre sous-titré histoire authentique qui devint un best-seller publié sous le titre original de : "The Amityville Horror" en 1977. Bien qu'il fût sous-titré histoire authentique, il fut la risée des spécialistes. Les parapsychologues soulignèrent incohérence et distorsions.

Stuart Rosenberg s'inspira également de cette histoire afin de réaliser le film en 1979. Il accomplit un rare exploit artistique avec le film Amityville : montrer un spectacle d'horreur avec du matériel quotidien. La maison d'Amityville (reproduite telle quelle, spécialement pour le tournage de ce film) se transforme lentement, intensément, en une demeure menacante.

Anecdote macabre qui participa à la promotion du film, le réalisateur, qui désirait faire apparaître le Diable, engagea une personne pour qu'elle en fasse la voix. Cette personne décéda pendant le tournage, comme la seconde qu'il engagera pour la remplacer, ce qui le décidera à faire la voix par ordinateur.

Le tournage du remake de 2005 fut aussi, selon la production, le théâtre d'évènements étranges : des lumières s'éteignaient et se rallumaient à plusieurs reprises au milieu de la nuit, sans raison apparente, des objets disparaissaient ou tombaient sans raison. La promotion du film ne manqua pas de jouer sur ces prétendus anecdotes, de même que sur le fait que la véritable Kathleen Lutz décéda à 59 ans lors de la deuxième semaine de tournage du film.
[b]

_________________

    • gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leya
• The Dark Passenger •
avatar

Féminin Messages : 330
Date de naissance : 27/04/1989
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: L'affaire Amityville   Jeu 5 Jan - 13:38

Ca m'a toujours fasciné et intrigué cette histoire. J'me suis regardé les deux versions du film et j'avais fait plein de recherches dessus à un moment. J'étais tombé sur une photo qui m'avait trop foutu la trouille et donné des frissons à un moment ou on voyait une sorte de fantôme d'enfant dans une porte entrebâillé, l'image était assez angoissante...Je l'ai revu sur tumblr récemment d'ailleurs, elle m'a fait le même effet qu'à l'époque^^

_________________
« You’re the only light I’ve ever known… »
~ Tate Langdon ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameofthrones.forumgratuit.org/
jojo1983
Things are not always that they seem to be
avatar

Féminin Messages : 59
Date de naissance : 19/09/1983
Date d'inscription : 05/01/2012
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'affaire Amityville   Jeu 5 Jan - 21:29

Cette histoire m'a bien foutu la trouille quand j'avais regarder la première version du film, puis avec la 2e sortie, je me suis dit, bah je vais me renseigner.
Et j'ai découvert un vieux reportage télé sur cette maison. C'était franchement flippant.
Ce genre de chose me donne toujours la chaire de poule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'affaire Amityville   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Amityville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mystérieuse affaire de Styles
» votre meilleur affaire
» Affaire Ngulu,Tshala Mwana aurait menti sur l'agression...
» QUE SIGNIFIE L'ATTITUDE DE LA CI DANS L'AFFAIRE LUBANGA ?
» Juillet 1861: l'Affaire COUVET.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
American Horror Story France ::  :: Légendes Urbaines et autres Histoires Incroyables-
Sauter vers: